Envoyer à un ami

Bilan séjour Puces sur le terrain 13-17 ans - Provence 2019

Voir descriptif détaillé

Bilan séjour Puces sur le terrain 13-17 ans - Provence 2019

Voir descriptif détaillé

Menez à bien d'incroyables projets scientifiques !
Des voyages scientifiques qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Le Projet

2 premières semaines “Grandes Puces” :

Points positifs

Participants toujours très motivés (en particulier les anciens) soit interet projet scientifique, soit projet personnel d’apprendre à coder + envie générale d’apprendre.
Pour les novices : heureux de repartir chez eux avec qqch de tangible
Pour les autres : approfondir les ressources et outils pour continuer la formation en dehors de OSI. Ou alors le contraire, vérifier qu’ils ne sont pas fait pour cela (développeur ou électronicien).
Participants vraiment contents par l’expérimentation et mise en contexte du hardware sur le terrain : installation et lecture des résultats en groupe.
Le montage des imprimantes 3D : fun de comprendre et voir pour la première fois une imprimante 3D en fonctionnement.

Points à améliorer :

La création des outils pour rentrer dans le process créatif (schematic, recherche composants, lecture datasheet, footprint…)
Parce que : c’est long, c’est dure pour eux et c’est moins fun...mais un moment il faut bien passer par cela.

2 dernières semaines “Grandes Puces” :

Points positifs

Groupe un peu plus “mature” avec au moins 3 personnes déjà connaisseur des pratiques de code et ayant participé au camps robotique (moteurs pour les participants)
Ceux-là ont particulièrement apprécié avoir un passage avec Processing pour faire des interfaces pour leur Hardware, mais aussi du pur créatif.
Avoir un “infiltré” du groupe drone (un adulte) qui était intéressé et satisfait d’un contenu “formateur”, avec une curiosité toute particulière sur les process plus lourds de production (conception eagle, fabrication…).
Pendant le hackathon, et sur 2 semaines, la création du jeu “human VS zombies” : bon esprit d’équipe avec la prise de leadership naturel pour différentes tâches par les participants eux-mêmes.
Avoir les 2 imprimantes 3D pour plus rapidement crafter etc. parce qu’il y en avait un qui été déjà formé à la modélisation et qui a pu faire profiter les autres de cette compétence.

Points à améliorer :

Manque la boutique OSI pour acheter à la fin du séjour des composants électroniques auxiliaires (autres que LEDS et ESP32)

Vancances de la Toussaint :

Descriptif de la semaine

Le but de la semaine était de créer une station météorologique « indépendante » utilisant des panneaux solaire, de s’initier l’impression 3D et de réaliser une boîte à café.
Lors de la longue impression 3D du support de anémomètre et des panneaux solaires, nous avons utiliser notre carte pour contrôler les moteurs d’un ancien véhicule Rover qui ne fonctionnait pas. Cela nous a permis d’expliquer le fonctionnement des transistors pour contrôler les moteurs à travers la programmation.

Points à améliorer :

Compte tenu des ambitions du projet scientifique, le problème que je constate est qu’il est nécessaire de développer des logiciels ou des composants électroniques robustes aux besoins, mais pendant les activités scientifiques, c’est compliqué et cela peut être frustrant pour un novice. Pour l’avenir, en fonction du niveau du groupe, je trouve intéressant d’autoriser le développement des compétences vers la création créative et pas forcément la conception de cartes électroniques ou de code. Cela serait réalisé par des groupes ayant le niveau ou qui requiert des compétences techniques, se développe dans un temps parallèles.

A voir aussi



Nos partenaires

Voir également